Plantes jardin japonais : apportez une touche zen à votre extérieur

Mariage subtil de technicités ancestrales mais aussi de ressenti, le jardin zen fascine. Avec ses scènes empreintes d’esthétisme absolu et d’équilibre parfait, il nous apaise en effet. Les plantes jardin japonais, associées à quelques règles simples d’aménagement, permettent d’apporter immédiatement des touches très zénifiantes à un extérieur. Prêts pour l’aventure ?

Plantes jardin japonais : quelques règles à connaître pour façonner un jardin zen

Espaces originels de contemplation et de méditation, les jardins zen se caractérisent avant tout, comme le Feng shui, par leur extrême simplicité. Interprétation miniaturisée et idéalisée de la nature, ils limitent donc les artifices.

Cet article peut également vous intéresser : Feng Shui salon : faites circuler les bonnes énergies !

Simplicité, dépouillement et économie de couleurs

Pour créer une ambiance de jardin zen, on évite ainsi la profusion de plantes et fleurs multicolores. Les annuelles n’ont donc pas leur place. On choisit plutôt des végétaux vivaces pour leurs qualités esthétiques tout au long de l’année : couleurs d’automne, ramure et écorce remarquables, facilité de taille, type de floraisons et durée…

Mais, dans un jardin japonais, vous l’aurez remarqué, il n’y a pas seulement des végétaux ! Éléments de décoration, minéral et végétal sont en effet harmonieusement mis en scène pour rythmer l’espace. En visant bien sûr toujours la simplicité et le naturel. D’ailleurs, à l’origine du jardin zen, les jardins secs (ou ‘Karesansui‘) étaient simplement des aménagements de pierres organisés sur des lits de gravillons, sable ou mousse ! Leur objectif n’était ainsi pas récréatif ou ludique mais contemplatif.

Pierre angulaire d’un espace zen encore aujourd’hui, le minéral doit être très présent avec les plantes de jardin japonais : galets, gravier et gravillons décoratifs, paillis ardoises, statuettes et lanternes de jardins en pierre de lave, sable…

Quelle implantation pour mes plantes de jardin japonais ?

L’implantation des végétaux est un critère essentiel dans le jardin zen. Elle doit être en effet en parfaite harmonie avec les éléments minéraux et la décoration. Ainsi, pour apporter l’équilibre, on privilégie l’asymétrie et les perspectives. Une maxime nippone nous dit d’ailleurs que ‘l’harmonie dans le jardin japonais naît du déséquilibre‘.

Sachez que les chiffres impairs sont de bon augure pour les japonais. Le ‘1’ est ainsi un chiffre sacré tandis que le ‘4’, homonyme de la mort, constitue un très mauvais présage.  ! Certains bâtiments notamment des hôpitaux, n’ont d’ailleurs pas de 4ème étage !

Pour vous conformer à l’esprit zen, on plante donc les végétaux en nombre impair, principalement 1, 3, 5 et 7.

Et, pour jouer avec la profondeur et les perspectives, l’aménagement paysagé concerne tous les plans :

  • Premier plan : arbuste isolé remarquable, bonsaï en pot ou niwaki mais aussi azalées, bambous nains, camélias, fougères, graminées, hostas, hortensias, rhododendrons de Yakushima, mousses…
  • Plans intermédiaires et lointains : arbres fruitiers, bambous, abricotiers (symbole du paradis sur terre) et cerisiers du Japon, chèvrefeuilles arbustifs, cognassiers du Japon, érables, houx, pins, saules…

Plantes de jardin japonais vivaces et espèces persistantes

Elles sont, vous l’aurez compris, à privilégier, afin de conserver un beau décor et profiter de votre jardin tout au long de l’année.

Bambous

Vous avez le choix : il existe en effet plus de 1 200 espèces de cette graminée incontournable de l’aménagement zen. Par contre, pour éviter la colonisation entière de votre jardin, optez pour des bambous cespiteux (= non traçants). Ils sont ainsi nombreux dans l’espèce Fargesia : angustissima, robusta, rufa, murielae, nitida… Ces grands bambous sont parfaits pour créer une barrière verte en plan lointain. Il existe toutefois quelques autres variétés non traçantes comme le remarquable Bambusa multiplex ‘Alphonse Karr’ avec ses chaumes tricolores jaunes, roses et vertes.

Privilégiez ainsi, pour les bambous traçants, une installation en pots :

  • Phyllostachis aureosulcata spectabilis : cannes en zigzag jaune lumineux et cannelures vert clair.
  • Phyllostachis nigra : un bambou géant aux cannes devenant noir ébène.
  • Pleioblastus viridistriatus ‘auricoma’ : un bambou nain au feuillage strié vert et jaune.

Fougères

En situation ombragée avec un sol frais, les fougères offrent un graphisme incomparable. S’il en existe plus d’un millier d’espèces, préférez celles persistantes qui sont, en outre, très rustiques : asplenium soclopendrium (ou langue de bœuf), cryptomium fortunei, dryopteris affinis, polypodium vulgare…

Graminées

Vivaces, les graminées sont d’autres plantes de jardin japonais incontournables. Adaptables à chaque typologie de sol et d’environnement, elles offrent en outre une palettes de formes et couleurs remarquables. Certaines, en plus, sont persistantes : Acores, Carex, Fétuque bleue, Avoine vivace bleue, Cheveux d’ange…

Végétaux de terre de bruyère

Avec leur port structuré et leur feuillage persistant, azalées et rhododendrons sont des must du jardin zen. Faciles d’entretien, ils invitent tout naturellement à la contemplation.

Quant au camélia, symbole d’amitié, d’élégance ou encore d’harmonie, il fleurit pendant 6 longs mois ! Plantez-le en premier plan ‘isolé’ ou, au contraire, dans une haie pour profiter de ses couleurs étonnantes tantôt unies, bicolores, striées, mouchetées, tachetées…

Niwaki… kézaco ?

Impossible de parler plante jardin japonais sans parler de niwaki ! Signifiant « arbre de jardin », le niwaki est en fait la technique (ou plutôt l’art) de la taille en ‘nuage’. Sorte de bonsaï géant – on l’appelle aussi d’ailleurs bonsaï de jardin – il est le symbole par excellence du jardin zen. Si tous les pins (symboles de force et prospérité) peuvent se tailler ainsi, certains sont plus adaptés (notamment pour les novices) : pinus contorta, densiflora, mugo, parviflora, nigra, strobus… Autres arbres adaptés à cette taille symbolique : buis, charmes, cyprès, ifs, thuyas… et même l’érable.

L’érable, un incontournable du jardin japonais

Pas de jardin japonais digne de ce nom sans cet arbuste emblématique resplendissant ! Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si les japonais lui vouent un véritable culte. Ils ont en effet l’habitude de se rassembler pour le contempler en automne, lorsque l’arbuste se pare de ses teintes flamboyantes incomparables.

Symbole absolu du temps qui passe, l’érable s’associe à merveille avec les couvre-sol (myosotis du Caucase, pervenches blanches ou bleues, géranium macrorrhizum, pulmonaire…) mais aussi les fougères, les azalées ou encore les jacinthes des bois…

En suivant ces quelques règles mais aussi en façonnant votre jardin au rythme de l’esprit du lieu, peut-être direz-vous, comme Claude Monet, que « Mon plus beau chef-d’œuvre, c’est mon jardin » !

Article suivant

Tondeuse à gazon manuelle : bichonnez votre pelouse tout en douceur

ven Déc 4 , 2020
Compromis parfait entre efficacité, économie et écologie, la tondeuse à gazon manuelle est l’atout indispensable du jardinier écolo. Avec ses cylindres de coupe à lames hélicoïdales, cette tondeuse anglaise dernière génération est en effet l’alliée de la pelouse et de l’environnement. Explications. Présentation de la tondeuse à gazon manuelle Son […]